Sciences de l’éducation, raison pédagogique et rationalité économique: faut-il vraiment diaboliser la réforme HarmoS?

  • Maurice Tardif

Abstract

Ce texte est une réaction critique aux thèses du professeur Herzog à propos des risques de standardisation de l’école et d’instrumentalisation des sciences de l’éducation que comporterait, selon lui, la réforme HarmoS. Je soutiens que le professeur Herzog propose un critique beaucoup trop radicale de la pensée instrumentale, de l’économie et de l’approche par standards en éducation. La scolarisation moderne est depuis toujours une réalité profondément économique et instrumentale: nier cette réalité conduit selon moi à adopter une vision naïve de l’éducation et des standards, tout en s’interdisant la possibilité de rationaliser les pratiques et institutions éducatives. Enfin, je tâcherai de montrer que le professeur Herzog surestime le potentiel critique des sciences de l’éducation.

Published
02-06-2008
How to Cite
Tardif, M. (2008). Sciences de l’éducation, raison pédagogique et rationalité économique: faut-il vraiment diaboliser la réforme HarmoS?. Swiss Journal of Educational Research, 30(1), 145-152. https://doi.org/10.24452/sjer.30.1.4786
Section
Thematic contribution